Bertrand Karine

Professeur-chercheur
Département des sciences de la santé communautaire / Service de toxicomanie
Université de Sherbrooke

Coordonnées

Courriel : Karine.Bertrand@USherbrooke.ca

Importance de la recherche

Chaire des IRSC sur le genre et l'intervention en dépendance (la GID)

Karine Bertrand est professeure titulaire aux programmes d’études et de recherche en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke ainsi que titulaire de la Chaire de recherche des IRSC sur le genre et l’intervention en dépendance, la GID. Elle est également directrice scientifique de l’Institut universitaire sur les dépendances. Ses travaux de recherche visent à mieux comprendre les facteurs influençant le processus de changement au cours des trajectoires des personnes aux prises avec des conduites addictives ainsi que l’évaluation de l’efficacité des services leur étant destinés. Elle s’intéresse notamment aux problèmes concomitants de santé physique et mentale associés à l’usage problématique de psychotropes et le besoin d’adapter les interventions pour cibler de façon intégrée divers problèmes concomitants. La nécessité de tenir compte des facteurs reliés au sexe et au genre fait également partie des principales problématiques abordées dans son programme de recherche. Les études en dépendance ont largement porté sur des hommes, les connaissances sur les femmes étant plus limitées. De plus, la majorité des études s’intéressent principalement aux personnes hétérosexuelles et cisgenres, ignorant les expériences vécues par les personnes issues de la diversité sexuelle et de genre (personnes LGBTQ2S+). Des processus participatifs au cœur de son programme de recherche permettent de mobiliser divers acteurs-clés (décideurs et décideuses, gestionnaires, prestataires de services, personnes ayant une expertise de vécu) dans le but commun d’améliorer les services en dépendance et diminuer les iniquités en santé. Ces processus guident des initiatives pour transformer les services en dépendance par l’augmentation des connaissances et l’application de pratiques innovantes afin que les interventions soient mieux adaptées aux besoins spécifiques de diverses clientèles.

Réalisations représentatives

  • Bertrand, K., Nadeau, L., & Flores, J. (2012). Femmes, toxicomanie et inadaptation sociale grave : l’intégration des services au long cours. In M. Landry, S. Brochu et C. Patenaude Éds. L’intégration des services en toxicomanie. Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Bertrand, K. (2011, novembre). Entretien motivationnel et pratiques d'injection à risque chez les UDI : Enjeux cliniques et méthodologiques entourant le projet EMPIR. Colloque conjoint CDC-IUD et RISQ, Trois-Rivières, Canada.
  • Bertrand, K., Beaumont, C., Durand, G., & Massicotte, L. (2006). Les services de réadaptation offerts par les CRPAT aux jeunes et à leur entourage dans le cadre du programme dépendances. Pratiques gagnantes et offre de services de base. Fédération québécoise des centres de réadaptation pour personnes alcooliques et toxicomanes (FQCRPAT), Montréal, Canada, 45 p.
  • Bertrand, K., L’Espérance, N., & Flores-Aranda, J. (2014). La méthode de la revue systématique dans le cadre du développement de guides de « meilleures pratiques » : illustration provenant du domaine de la toxicomanie et des troubles mentaux concomitants chez les adolescents. In M. Corbière et N. Larivière. Méthodes qualitatives et quantitatives appliquées au domaine de la santé mentale. Québec : PUQ.
  • Bertrand, K., Flores-Aranda, J., Brunelle, N., Landry, M., Patenaude, C., Brochu, S. (2014). Les trajectoires d’utilisation de services en toxicomanie et les principaux enjeux associés: la perspective des usagers. Dans S. Brochu, M. Landry, K. Bertrand, N. Brunelle & C. Patenaude (Eds.) À la croisée des chemins : trajectoires addictives et trajectoires de services. La perspective des personnes toxicomanes. Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Bertrand, K., L'Espérance, N., Flores-Aranda, J. & Ngo Ngué, D.M. (2020) La méthode de la revue systématique. Illustration portant sur le traitement des troubles concomitants chez les adolescents. In Corbière, M. et Larivière, N., Méthodes qualitatives et quantitatives appliquées au domaine de la santé mentale., 2ème édition, Québec : PUQ.
  • Villela Guilhon, A.C., Cournoyer Lemaire, E., Sbih, A., Prince-Boucher, A., Edmonton, Caron, G., Panda, J. Lefrançois, N., Elutak Lefebvre, S., Snail, Morin, Y. , Knight, S, Hyppolito Vagnotti Neto, R., Haig, T, Bertrand, K. . (Sous presse). Le panel de recherche: une méthode participative pour rejoindre et engager des jeunes en situation de précarité sociale qui consomment des substances psychoactives. In Christine Loignon et coll. et al. (dir.). Recherche participative et inégalités sociales de santé. : 1-30.Presses de l'Université de Montréal, Canada
  • Savoir-faire

  • Intérêts de recherche : Abus et dépendance à l’alcool et aux drogues, Trajectoires de réadaptation et de services en toxicomanie, Entretien motivationnel, Adolescents et jeunes de la rue, Utilisateurs de drogues injectables, Troubles concomitants, Parentalité et toxicomanie, Intégration des services, Études évaluatives, Études qualitatives.
  • Membre de l’ordre des psychologues du Québec, psychologue clinicienne, expertise en intervention en toxicomanie auprès des adolescents et en entretien motivationnel.
  • Publications